age-commencer-musculation-fitness-sport

Aujourd’hui, les garçons et les filles souhaitent pratiquer la musculation en salle de sport ou à la maison de plus en plus jeunes afin de se sentir mieux dans leurs corps, se muscler ou encore améliorer leur hygiène de vie et leur condition physique. La musculation permet de se surpasser, d’avoir des objectifs et de s’y tenir, c’est une activité rigoureuse qui façonne des caractères déterminés : c’est donc une super idée !

Mais vous avez sûrement déjà entendu des gens autour de vous dire que quand on est jeune, il ne faut pas faire de musculation car cela peut freiner la croissance ou que cela peut être dangereux… C’est souvent les parents d’ailleurs qui sont très réticents à l’idée que leurs enfants pratiquent ce sport. J’ai donc décidé de vous énumérer quelques éléments pour savoir si oui ou non, il est bon de faire de la musculation quand on est un adolescent ou un pré-adolescent.

Les différents niveaux de pratique en musculation

Dans de nombreuses activités physiques comme le rugby ou la boxe, les pratiquants, en fonction de leur niveau, ne vont pas être confrontés la même intensité. Quand vous êtes assez jeune et que vous pratiquez un sport, l’animosité sera adaptée. En boxe, vous n’irai pas jusqu’au KO et au rugby, les plaquages seront beaucoup moins virulents. En musculation, c’est exactement la même chose, les charges lourdes sont adaptées aux experts et bons connaisseurs. Toutes les personnes s’adonnant à la musculation ne s’entraînent pas avec de grosses charges.

Pour en revenir aux jeunes sportifs souhaitant faire de la musculation, la pratique se rapprochera beaucoup plus du renforcement musculaire. L’idée est donc de réaliser des mouvements de musculation sans charge ou avec peu de charge pour que l’enfant ou l’adolescent apprenne à connaître son corps. Les mouvements tels que le soulevé de terre, le squat ou encore le développé couché sont de très bons mouvements pour découvrir les différents muscles ! Ces exercices vont vous faire travailler les épaules, les biceps, les triceps, le dos, les pectoraux, les abdominaux, les quadriceps, les ischio-jambiers, les fessiers… On appelle ça les exercices poly-articulaires ciblant de nombreux groupes musculaires.

Blocage de la croissance et musculation : une idée reçue

De nombreuses personnes pensent que la musculation est liée au ralentissement de la croissance : c’est une idée reçue. Pour confirmer mes propos, je me suis d’ailleurs appuyé sur une étude parue dans le journal médical de la médecine du sport. Cette étude a analysé l’impact de la musculation sur les enfants et les adolescents et le résultat est le suivant : une pratique de la musculation appropriée et adaptée n’a aucun effet sur la croissance et le système cardiovasculaire.

Les personnes qui affirment que la musculation empêche de grandir prennent souvent pour exemple des haltérophiles qui sont assez petits. Dans ce sport, il est plus facile de porter une charge lourde au-dessus de sa tête quand on est de petite taille. La distance entre le sol et l’élévation est moins élevée, le mouvement est moins grand. C’est comme dire que le basket fait grandir les sportifs car tous les professionnels sont très grands… Cette affirmation est donc fausse.

Chaque personne décide de faire le sport qui lui convient le plus en terme de capacité physique. C’est donc tout naturellement que les personnes de petites tailles ont plus tendances à se tourner vers l’haltérophilie et les grandes personnes vers le basket.

Bien entendu, une jeune personne pratiquant la muscu doit suivre un programme spécifique. Les charges doivent être modérées et le jeune sportif doit réaliser 15 répétitions ou plus.

L’encadrement, plus important que l’âge du pratiquant

On arrive donc au point clé concernant la pratique de la musculation : le suivi et l’encadrement par un professionnel du sport. Ce n’est pas vraiment l’âge qui porte problème, c’est en réalité le coaching. Vous pouvez très bien laisser des enfants de 12 ans s’adonner au renforcement musculaire si vous mettez en place divers circuits d’entraînements ludiques permettant de découvrir la musculation.

Et nous sommes bien d’accord, il faut obligatoirement encadrer un enfant ou un adolescent souhaitant pratiquer le fitness et la musculation. La présence d’un éducateur sportif permet d’éviter une mauvaise exécution des mouvements.

Le renforcement musculaire : une pratique sportive pour la médecine

Il est important de signaler que la musculation et plus précisément le renforcement musculaire est utilisé par de nombreux médecins pour soigner des patients. Par exemple, les kinésitérapeutes font souvent faire des exercices pour faire de la rééducation avec des exos avec des petites haltères, des machines, ainsi que du gainage, etc.

Beaucoup d’enfants et d’adolescents se blessent quand ils pratiquent des sports à haute intensité comme le football, le tennis ou encore la gymnastique. Une pratique assez fréquente de la musculation avec des charges légères permet de prévenir ce type de blessure en renforçant les os, le cartilage de croissance et la posture. C’est donc très efficace pour le jeune pratiquant !

L’âge pour s’entraîner de manière autonome

Si un adolescent souhaite faire de la musculation dans une salle de sport, il faudra qu’il atteigne l’âge de 16 ans. C’est l’âge obligatoire pour s’inscrire. Dans une salle, il sera entièrement autonome, c’est donc à cet âge que l’on considère qu’il est assez grand pour réussir à s’entraîner seul sans risquer de se blesser.

Je conseille néanmoins de se faire accompagner lors des premières séances de musculation ! Dans de nombreuses salles de sport, pendant les premières visites, les coachs font faire le tour de toute la salle de muscu pour tester toutes les machines et éduquer les nouveaux membres aux différents mouvements. Ils vont même quelques fois vous donner un programme de musculation à faire. C’est le top pour un débutant !

Et si ce n’est pas le cas, il ne faut pas hésiter à demander conseil à des coachs ou des personnes expérimentées. En dehors des risques de blessures, des entraînements avec des mouvements mal réalisés et des mauvaises charges ne seront pas du tout bénéfiques. Vous vous entraînez donc pour rien et vous risquez de vous faire mal.

D’ailleurs, cette information vaut pour tout le monde ! A n’importe quel âge, si vous n’êtes pas expérimenté, vous devez vous faire guider par un professionnel pour bien débuter.

Votre accompagnateur vous conseillera sûrement de commencer avec des charges légères pour bien exécuter le mouvement et vous familiariser progressivement à la musculation.

Débuter la musculation à la maison

Si vous ne souhaitez pas vous entraîner dans une salle de sport, vous pouvez bien sûr réaliser des séances de musculation chez vous avec du matériel ! C’est d’ailleurs comme ça que j’ai commencé. Avec du matériel de musculation basique comme des haltères, une barre de traction, des supports pour faire des pompes, une corde à sauter… On peut très vite avoir de bonnes sensations et des résultats et faire de très bon trainings ! Le site muscle-up.fr met d’ailleurs en avant de nombreux accessoires pour faire votre training à la maison.

Bien entendu, c’est la même chose chez vous et en salle de musculation, vous devez faire attention à vos mouvements et n’oubliez pas de prendre des temps de repos, faire des échauffements pré-séance et des étirements post-séances ! Pour bien débuter, vous pouvez demander conseil à une personne proche de vous qui est experte dans le domaine ou regarder des vidéos sur internet. De nombreux coachs partagent de super conseils et souvent en vidéos ! Je vous invite à vous rendre sur youtube et regarder de nombreuses vidéos. Vous pouvez taper par exemple “entraînement dos maison”, “exercices bras haltères” ou “exercices de musculation à la maison”. Personnellement j’adore la chaine Fitnessmith. Il partage de nombreux conseils sur la musculation, que ce soit en salle de sport ou à la maison et évoque même la nutrition. En parlant de nutrition, si vous êtes jeune, ne vous prenez pas la tête avec ça, mangez juste de manière équilibré, variez votre alimentation et hydratez vous bien. C’est inutile de vous lancer dans des programmes alimentaires de prise de masse musculaire ou de sèche à cet âge.

Pour continuer avec la muscu à la maison, pour m’aider à débuter en musculation, j’avais également acheter un miroir. Et non ce n’est pas pour des photos quand je suis congestionné… ! C’est surtout pour bien réaliser les mouvements. C’est vraiment un super accessoire pour analyser votre posture et éviter de vous blesser en faisant mal l’exercice.

En conclusion, un enfant peut très bien débuter la musculation à partir de 12 ans s’il est accompagné et guidé par un professionnel du sport. Il devra néanmoins commencer avec des exercices sans charge pour s’habituer aux différents mouvements. Nous pouvons maintenant l’affirmer, la musculation est une super activité sportive pour le corps, en particulier pour le renforcement musculaire.
A partir de 16 ans, l’adolescent pourra s’inscrire dans une salle de musculation avec bien sûr un suivi pour bien débuter avec les différentes machines !

Dans tous les cas une pratique de la musculation régulière avec des mouvements bien réalisés vous fera gagner en force, vous fera prendre du muscle, prendre de la masse, améliorera votre système osseux et vous donnera plus confiance en vous et on sait très bien que l’adolescence est une période délicate à ce niveau !

À quel âge peut‐on commencer la musculation ?
4.3 (86.67%) 6 votes
Passionné de Fitness depuis des années, j'ai décidé de créer ce blog avec ma copine pour vous partager tous nos conseils sportifs. Ici, vous trouverez une bonne dose de motivation !

2 réponses pour “À quel âge peut‐on commencer la musculation ?”

  • En effet, quelque soit l’âge, l’essentiel c’est de bien réaliser les mouvements sportifs et si possible faire appel à un professionnel pour partir sur de bonnes bases. Tout est question de « dosage ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.